Une fleur pour les temps présents

L’Ornithogale d’Arabie, ce nom ne vous dit peut-être pas grand chose…
Je vous la décris ? C’est une fleur sauvage, d’une beauté contrastée car elle porte en son centre une jolie perle noire d’où émanent six pétales blanches, tels six rayons de lumière qui jaillissent de l’obscurité. Vous ne voyez toujours pas ? Elle porte un autre nom :
Etoile de Bethléem… telle une lumière qui jaillit dans l’obscurité pour nous guider sur le chemin.

Edward Bach ne s’y était pas trompé, quand il a commencé à proposer l’élixir de cette fleur pour venir en aide à celles et ceux qui ont subi un choc terrible, un choc voire une peur si intense qu’il y avait de quoi “en perdre la boussole”. “Retrouver la boussole”, c’est en quoi cette fleur peut s’avérer bien utile pour nous aider à traverser les difficultés des temps présents.

D’autres élixirs floraux pourront venir l’épauler. Ainsi,
La fleur de Châtaignier sera pour celles et ceux qui sont dans le désespoir, dans ce que Bach appelait “la nuit noire de l’âme”. Cette fleur est très utile pour les personnes qui “touchent le fond”, le regard perdu dans leur souffrance comme s’il n’y avait plus de solution : Prisonnier de sa souffrance, le regard ne voit plus rien d’autre que cela, il ne voit plus de lumière nulle part comme s’il n’avait plus de raison d’espérer. La lumière pourtant existe, mais de là où il est il ne la perçoit plus.

Si, sans être dans le désespoir, vous êtes dans une situation qui vous met une pression terrible, au point d’avoir peur de disjoncter, de perdre la tête ou de faire une bêtise, pensez plutôt à la fleur de Prunier : loin de vous anesthésier comme le feraient certains médicaments chimiques, cette fleur vous permettra de garder votre self-contrôle sans altérer votre lucidité et votre présence d’esprit face à des situations de tension extrême. Cette fleur est surtout utile quand on a le sentiment que l’on va perdre la raison ou commettre un geste inconsidéré…

Très proche du Prunier est l’élixir floral de Trèfle rouge, une fleur qui aide à “rester centré” et à garder son sang froid dans les situations de crise, surtout face à des mouvements de masse ou à des crises collectives telles que celle que nous vivons actuellement.

La fleur de Mimulus sera pour celles et ceux qui vivent dans la peur, quand la peur de ce virus résonne avec des peurs plus profondes, plus existentielles… à se demander si, au fond, la peur de mourir n’est pas plutôt liée à une peur de vivre… Mimulus sera utile aux personnes qui vont se “barricader” chez elles, non pas en raison d’une prudence légitime, mais parce qu’elles ont peur de cet ennemi invisible qui, avouons-le, avait toujours un peu existé même s’il n’avait pas encore de nom.

A un degré de plus, la fleur d’Hélianthème est utile quand cette peur nous envahit au point de flirter avec la panique…
Moins peureuses sont les personnes qui, face à ces restrictions répétées, en éprouvent une lassitude croissante, comme une sorte d’épuisement moral face à cette situation dont on saisit encore mal l’issue… Celles là auront besoin de la fleur d’Olivier, une fleur utile pour l’épuisement non seulement physique mais aussi moral, quand cet épuisement mène à la lassitude voire à l’indifférence…

…à l’inverse des fleurs de Verveine, ces fleurs hyper actives et passionnées que l’on voit se révolter de part et d’autre contre les limites qu’on leur impose ! “Bas les masques” diront-elles devant les injustices de ce monde, au risque d’adopter une position souvent excessive et du coup mal comprise par les esprits plus modérés. Le problème de la Verveine est souvent d’en faire trop, au point de se désolidariser de celles et ceux qu’elle voudrait entraîner dans sa croisade… Typiquement c’est une personne hyperactive que vous ne parviendrez pas facilement à faire changer d’avis…

Il y en a pour tout le monde, comme vous le constatez dans ce bref aperçu… et la liste est loin d’être exhaustive ! Cela dit,si vous vous reconnaissez dans l’une ou l’autre de ces fleurs, le mode d’emploi des élixirs est simple et sans danger : 4 gouttes 2 à 3 fois par jour à prendre soit pures en perlingual, soit avec un peu d’eau… Sachant que si votre coeur balance entre deux ou trois fleurs, vous pouvez les associer (Prenez-en alors 2 gouttes de chaque ensemble 2 à 3 fois par jour). Cette possibilité de les associer est pratique… presque trop d’ailleurs, car la tentation est parfois grande d’en associer cinq, six, sept, alors qu’il est plus pertinent et efficace de se limiter aux deux ou trois fleurs les plus essentielles ! Notre cerveau n’étant capable de recueillir que trois informations en même temps, il n’est pas pertinent à mon sens d’associer plus de trois , voire quatre fleurs au maximum, à la fois : cela risquerait de “brouiller le message”, un peu comme si vous donniez six ou sept conseils à la fois dans l’espoir que parmi eux la personne suive le bon…

Espoir…
Pour espérer, nous avons besoin d’un “guide”, et c’est ici que va nous aider cette fameuse étoile qui nous repolarise d’une manière subtile. Comment cela ? Regardez bien cette fleur : elle exprime tout à la fois le jaillissement d’une lumière née d’un centre obscur, mais aussi la nature profonde de l’étoile à six branches, cette fameuse étoile qui est un très vieux symbole de l’humanité. Deux peuples, bien différents, en ont fait leur étoile, mais en réalité cette étoile est universelle et elle nous concerne tous.

Pourquoi ? Regardez la manière dont les deux triangles équilatéraux qui composent ce symbole se répondent : Le triangle, pointe en bas, est cet Esprit qui s’incarne dans la matière, tandis que la Matière lui répond sous la forme d’un élan vers le Ciel, ce triangle pointe en haut. N’est-ce pas à l’image de l’expérience humaine où l’Esprit et la Matière se rencontrent… pour rayonner dans toutes les directions ? L’équilibre entre le Ciel et la Terre est ici représenté dans une géométrie parfaite, une géométrie qui nourrit notre équilibre intérieur, mais pas seulement…

Car il ne s’agit pas seulement de retrouver l’équilibre, il s’agit pour cet être que nous sommes, une parcelle divine immergée dans l’expérience de la matière, de se souvenir de qui nous sommes et d’où nous venons. Alors oui, cette étoile nous aidera à renaître… non pas seulement vous, moi, mais nous en tant qu’humanité qui, se dégageant doucement de ce triangle matériel dont nous avons encore besoin, découvre et exprime enfin l’aspect lumineux de sa véritable nature…

Tous les articles du Dr DRANSART

Causeries 2021

Bonjour à toutes et à tous,Temps troublés, temps de partage… Par zoom, un soir chaque mois, je partagerai mes réflexions sur le langage de la

Lire la suite »